Deux femmes voilées se voient refuser l'accès à une caserne de pompiers lors d'une sortie scolaire

Lundi 14 octobre, deux femmes voilées accompagnatrices se sont vu refuser l'accès à une caserne de pompiers lors d'une visite scolaire.

Des élèves de l’école Louis Pergaud devaient visiter le Centre de secours de Creil, ce lundi. Au dernier moment, la sortie de l'une des accompagnatrices voilées a été annulée. Pour cause, l'un des officier de la caserne lui a refusé l'accès.

Une seconde maman voilée n'a pas eu le droit de participer à cette même visite un peu plus tôt dans la journée lundi, avec une autre classe du même établissement, d'après les informations de France 3. Le président du Service départemental d'incendie et de secours (SDIS) a d'ailleurs précisé qu'elle n'avait pas contesté cette décision et que la visite scolaire s'était déroulée sans elle.

“Quelle ne fut pas ma surprise quand le sapeur-pompier a indiqué que parmi les mamans accompagnatrices, les deux qui sont voilées ne seront pas admises dans l’enceinte de la caserne avec leur foulard pour principe de laïcité”, témoigne sur facebook l’une des deux femmes voilées qui a vu la visite scolaire annulée.

“Je ne dis rien, j’accuse le coup. Je retrouve un peu mes esprits et lui indique qu’en tant que simple visiteur, je ne suis pas tenue au principe de laïcité”, ajoute-t-elle.

Témoignage d'une sœur de Creil injustement recalée pour principe de laïcité ! « Aujourd’hui, j’ai accompagné une classe...

Posted by Mosquée Essalam de Creil on Monday, October 14, 2019

Lors de cette visite, cette mère de famille portait un voile simple. Selon Éric de Valroger, président du SDIS de l'Oise, "l'officier pensait bien faire, son objectif était d'appliquer la loi, de bonne foi, je pense que c'est une erreur d'interprétation”, ont indiqué plusieurs médias.

"Depuis, il y a eu des discussions entre cette dame et l'officier, qui a présenté ses excuses. Les choses se sont apaisées", a affirmé Éric de Valroger.

À lire aussi
“J’ai paniqué comme si j’étais envoûté d’un démon, d’un diable” décrit Nordahl Lelandais lors d’une expertise psychologique accablante

Le maire de Creil, Jean-Claude Villemain a lui aussi réagi sur sa page Facebook. "Connaissant cet officier et son vécu sur le quartier, il ne peut être soupçonné d'acte anti républicain", a-t-il précisé. La classe et la maman en question sont conviés pour une visite de la caserne, prochainement.

Une réunion s'est déroulée cet après midi en mairie de Creil, avec le commandant du site et l'officier ainsi que les...

Posted by Jean-claude Villemain on Tuesday, October 15, 2019

Depuis plusieurs jours, l'exécutif se divise sur le cas des mères voilées accompagnant les sorties scolaires. A l'origine du débat, Julien Odoul, élu du Rassemblement national (RN), qui avait demandé à une femme qui accompagnait des élèves de retirer son voile à Dijon, vendredi 11 octobre lors d’une séance du Conseil régional.

Related:

 
Post a Reply

Poll of the Week