Véronique Genest : ''Moi je hais le Front National !''

Targuée de "raciste" après s'être elle-même qualifiée d'"islamophobe", Véronique Genest a tenu à mettre les points sur les i dans une interview accordée Chakib Lahssaini pour l'émission C'est quoi le boucan qui sera diffusée demain sur France 4

C'est sur le plateau de Jean-Marc Morandini que Véronique Genest avait l'année dernière créé un tollé avec cette remarque : "Ce soir j'ai fait mon coming-out : Je suis islamophobe, comme beaucoup de Français. [...] L'islam est dangereux pour notre démocratie". Une réflexion qui lui avait valu une "banane d'or de la super patriote" par les "Y'a bon awards", une cérémonie qui récompense depuis 5 ans les "meilleurs propos racistes de l'année". Cataloguée "raciste", l'interprète de Julie Lescaut tient à rétablir la vérité dans C'est quoi le boucan qui sera diffusé samedi 30 novembre à 13h15 sur France 4
 
"Je hais le Front National, je hais les antisémites" 
 
Invitée de Chakib Lahssaini demain sur France 4 dans C'est quoi le boucan, Véronique Genest est revenue sur les propos qu'elle avait tenu sur l'islam. Le site Jeanmarcmorandini.com a diffusé en avant-première son discours. Alors que l'animateur a avancé qu'"une partie de la population la considère comme raciste", l'actrice s'est défendue.
 
"C'est une erreur. C'est qu'ils ont envie que je sois considérée comme raciste. Qu'est ce que vous voulez que je fasse ? Qu'est ce que je dois dire ? Que je suis anti-islam ? anti-islamiste ? anti-religion ? Moi, je hais le Front National. Je hais les antisémites. Je ne supporte pas", a-t-elle déclaré. 
 
"Je suis prête à me lever et à prendre les armes"
 
"Je suis prête à me lever et à prendre les armes. Vous ne me connaissez pas ! Vraiment, les gens ne me connaissent pas !", a-t-elle ajouté avant de conclure : "Enfin, si, beaucoup de gens me connaissent au contraire. Je suis quelqu'un qui ne s'est jamais tue. Au départ, TF1 ne voulait pas de moi parce que j'avais une grande gueule. Sans blague"
 
Le 13 novembre dernier, Véronique Genest avait déjà fustigé le racisme sur le plateau du Grand Journal. Après un tweet polémique dans lequel elle écrivait "Toubab ( Babtou) signifie blanc. Bou niul qui est noir. Pourquoi l'un est une insulte et l'autre pas ? #déliredebabtou", la comédienne avait expliqué : "Il ne faut en aucun cas accepter qu'on tienne des propos racistes. [...] J'ai été traitée de raciste parce que je critique une idéologie, ou une religion. Pour moi ça n'a rien à voir"

Related:

 
Post a Reply