Canicule : êtes-vous vraiment obligé d'aller travailler ?

Avec les fortes chaleurs qui s'annoncent, vous vous demandez si vous pouvez quitter votre travail lors d'épisodes caniculaires ? Réponse.

On va être clair tout de suite : la loi ne prévoit rien qui vous permette de quitter votre travail en cas de fortes températures. Le son de cloche est quelque peu différent dans le Code du travail. En effet, votre patron doit prévoir ce genre de changements de conditions de travail. Il doit garantir votre sécurité ET votre santé. C'est également le cas de votre CE, qui peut demander des aménagements d'horaires par exemple.

En cas de canicule, votre employeur est dans l'obligation de fournir à ses employés de l'eau fraîche et potable. Ce n'est pas tout. L'Institut National de Recherche et de Sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles a plusieurs préconisations : le décalage ponctuel des horaires et une limite de la cadence du travail.

Que dit la législation ?  

Il existe cependant des dispositions législatives déterminant les obligations de l'employeur envers les salariés: 

L’article L4121-1 précise que : “ les employeurs doivent prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé des salariés “. Ainsi, les employeurs doivent garantir une organisation et des conditions de travail en cas de fortes chaleurs. 

Les articles R4225-2 et suivants indiquent que l’employeur doit mettre gratuitement à la disposition de ses employés de l’eau potable et fraîche.

Les articles R4223-13 à 15 indiquent que ” L’employeur prend, après avis du médecin du travail et du CHSCT ou, à défaut, des délégués du personnel, toutes dispositions nécessaires pour assurer la protection des travailleurs contre les intempéries “.

L’article R4225-1 ajoute que : ” les postes de travail extérieurs doivent être aménagés de telle sorte que les travailleurs soient protégés contre les conditions atmosphériques “.

Les articles R4222-1 et suivants indiquent que dans les locaux fermés où le personnel est appelé à séjourner, l’air doit être renouvelé de façon à éviter les élévations exagérées de température, les odeurs désagréables et les condensations.

 

Utilisez votre droit de retrait

À lire aussi
Ce métier est généreusement rémunéré 55 000 euros par an mais personne ne postule

Par ailleurs, si vous sentez que, malgré les mesures prises par votre patron, les conditions de travail ne sont pas réunies et que vous travaillez dans un danger grave et imminent pour votre santé et celle de vos collègues, vous avez le droit d'utiliser votre droit de retrait. Vous pouvez ainsi quitter votre poste de travail et votre employeur ne peut pas vous forcer à revenir.

De votre côté, vous pouvez également prévenir des dangers et suivre quelques petites astuces simples, qui vous éviteront bien des soucis. Des exemples ? Mettez-vous le plus souvent à l'abri du soleil et dans un espace climatisé, buvez de l'eau fraîche fréquemment, rafraichissez-vous avec un linge humide et portez des vêtements clairs et légers ! D'ailleurs, côté vestimentaire, restez en conformité avec le droit du travail et la jurisprudence.  

Related:

 
Post a Reply