Quotidien : accusé par Jean-Luc Mélenchon, Yann Barthès promet de diffuser des images inédites de la perquisition de la France Insoumise

Nouveau passe d’armes entre Jean-Luc Mélenchon et Yann Barthès. En réponse aux accusations du chef de fil de la France Insoumise, l’animateur de Quotidien a promis ce soir, la diffusion de nouvelles images de la perquisition agitée d’octobre 2018.

"Depuis un an, ‘Quotidienjoue le jeu de la police politique. Ce sont ses images qui servent de base à nos accusateurs", estime dans un post sur Facebook l’homme politique de 68 ans.

"Barthès s'était bien gardé de le dire au public. La vérité éclate. Depuis un an Quotidien cachait ces moments où Corbière et moi rassurons les policiers et appelons au calme. C'est le contraire de ce que montrent les 30 secondes que diffuse Quotidien depuis un an," poursuit-il. Très remonté, le député insoumis dénonce encore une "manipulation médiatique aux ordres, du Parquet."

"La République c'est moi !"

En cause : l’ouverture dans une dizaine de jours à Bobigny du procès pour "actes d'intimidation contre l'autorité judiciaire, rébellion et provocation" visant Jean-Luc Mélenchon et la France Insoumise.

Les faits remontent à octobre 2018 lors la perquisition mouvementée de son domicile puis dans les locaux du parti. Les caméra sde l’émission de TMC n’avaient pas raté une miette de la confrontation entre Jean-Luc Mélenchon et les forces de l’ordre, insistant bien dans la diffusion des images sur la phrase choque lancée par le député très en colère : "La République, c'est moi !"

Mardi matin déjà, Alexis Corbière ne s’était pas gardé de commentaires sur LCI. Il accusait l’émission de Yann Barthès d’avoir "coupé les images" : "on me voit dire aux policiers d’arrêter d’être violents, mais on ne voit pas lesdites violences. Pour un homme comme moi, respectueux de la loi, c’est une humiliation," soufflait-il.

Yann Barthès promet la diffusion de l'intégralité des images

À lire aussi
Ces 25 stars françaises qui ont commencé dans des émissions de télé réalité

L’animateur de Quotidien a très vite répondu aux accusations des deux hommes lors de son émission d’hier soir : "on fait aussi service après-vente," dit-il, avec un grand sourire.

Il a diffusé de nouvelles images accablantes et a annoncé que l’intégralité des 44 minutes et 54 secondes tournées par ses caméras lors de la fameuse perquisition seront publiées ce mercredi à 18 heures. Sans coupure et sans commentaire, sur les réseaux sociaux et sur MyTF1.fr.

"Pour éviter que les Insoumis nous accusent pendant une semaine de bidonnage," a expliqué Yann Barthès. Pour le meilleur, ou pour le pire ?

Related:

 
Post a Reply