Des substances cancérigènes dans l'encre à tatouage ? Les révélations choc d'une étude européenne

l'Agence européenne des produits chimiques affirme que de nombreuses substances cancérigènes pourraient se trouver dans les encres de tatouage.

Le phénomène du tatouage est en pleine explosion depuis maintenant plusieurs années. Selon les statistiques, 12% des Européens sont tatoués et un sondage IFOP nous apprenait il y a quelques mois que ce chiffre culmine même à 20% chez les jeunes Français (25-34 ans). Mais le tatouage représente-t-il un réel risque sanitaire ?

Si une étude américaine concluait en mars dernier que la combinaison sport-tatouage pouvait être néfaste pour la santé, c'est un bien plus sombre constat que vient de publier l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA). Dans une étude relayée par FranceInfo ce samedi 11 aout, l'agence tire la sonnette d'alarme en affirmant que de nombreuses substances contenues dans les encres à tatouage sont cancérigènes, et originellement destinées à la production de textiles ou de plastiques.

Aucun lien direct n'est toutefois établi entre la présence de ces agents cancérigènes et le développement d'un cancer chez un individu. Et si certains pays, comme la France et la Belgique, ont déjà mis en place une stricte réglementation concernant les encres de tatouage (soumises aux mêmes normes que les cosmétiques), il n'existe aucune harmonisation de ces contraintes au niveau européen. En réponse, l'Agence européenne des produits chimiques devrait proposer d'ici la fin de l'année une restriction sur plus de 4 000 substances.

Related:

 
Post a Reply

Poll of the Week