Trop dormir serait dangereux pour la santé

Repousser systématiquement le réveil pourrait-il conduire à une mort prématurée ? C’est en tout cas ce qu’affirment des chercheurs britanniques de l’université de Keele, qui nous rappellent que la qualité du sommeil ne doit absolument pas être négligée.

Pour bon nombre d’entre nous, dormir est l’une des activités les plus passionnantes de l’existence, et l’on aimerait parfois la prolonger pendant des heures et des heures... Pourtant, d’après une étude menée par l’Institute for Science and Technology in Medicine de l’Université de Keele, au Royaume-Uni, un sommeil dépassant les 7 ou 8 heures par nuit pourrait conduire à un décès prématuré

À lire aussi
Un psychologue invente la pièce "la plus relaxante du monde"

Les chercheurs britanniques se sont basés sur un corpus de 74 études, impliquant plus de trois millions de participants, pour arriver à cette conclusion. Dormir plus de 10 heures par nuit augmenterait les risques de mourir jeune de 30%. Dans 56% des cas, la cause du décès serait l’étouffement et dans 49% des cas, une maladie cardiovasculaire. Par ailleurs, un sommeil de mauvaise qualité augmenterait de 54% le risque de maladies coronariennes

"Un sommeil anormal est un facteur de risque de maladie cardiovasculaire élevé et une plus grande attention devrait être accordée à la durée et à la qualité du sommeil lors de la consultation des patients par un médecin" a expliqué le docteur Chun Shing Kwok, directrice de l’étude, lors d’un entretien accordé au Guardian. L’étude précise que la qualité du sommeil peut être influencée par des facteurs comme l’environnement social, ainsi que tout ce qui se rapporte au milieu professionnel ou à la famille. Y prêter davantage d’attention et ne pas hésiter à consulter un médecin en cas de difficultés à s’endormir sont donc deux initiatives qui pourraient tout simplement nous sauver la vie.

Related:

 
Post a Reply

Poll of the Week