"Je t'ai toujours aimée" : 75 ans après la guerre, les retrouvailles d'un soldat américain et d'une Française sur France 2 (VIDEO)

France 2 a mis en scène les retrouvailles bouleversantes entre deux amoureux, 75 ans après leur séparation forcée lors de la seconde guerre mondiale. Sortez les mouchoirs...

Ils se sont rencontrés en 1944, il y a 75 ans. A l'époque, K.T. Robbins, jeune soldat américain, découvrait la France du côté de Briey, en Meurthe-et-Moselle, où son régiment était stationné. Deux mois plus tard, le jeune homme partait pour le front de l'Est en laissant derrière lui Jeannine, une jeune Française de 18 ans dont il venait de tomber amoureux, et à qui il fît alors la promesse qu'il reviendrait pour l'emmener avec lui.

À lire aussi
Ces 25 stars françaises qui ont commencé dans des émissions de télé réalité

Mais K.T. ne reviendra pas. La guerre était en train de s'achever, et l'armistice finit par être signé. Les garnisons américaines rentrèrent au pays, et le jeune homme décida de se marier et faire sa vie. Mais il n'a jamais oublié son premier grand amour.

France 2 joue les entremetteurs, 75 ans après le débarquement

Comme tant d'autres couples déchirés par la guerre, K.T. et Jeannine n'auraient jamais dû se retrouver. Mais l'anecdote du soldat américain, glanée par une équipe de journalistes de France 2 qui préparait des reportages sur le 75e anniversaire du Débarquement en France il y a quelques semaines, a donné naissance à une belle idée : faire se retrouver les deux tourtereaux, plus de 70 ans après leur séparation forcée.

Quelques recherches plus tard, Jeannine a été localisée dans une maison de retraite de Montigny-lès-Metz. Et comme vous pouvez le voir dans notre vidéo en tête d'article, les retrouvailles entre K.T. et Jeannine ont donné lieu à un grand moment d'émotion. "Je t’ai toujours aimée, toujours, tu n’as jamais quitté mon cœur", a lâché le vétéran de l'armée américaine. "Il dit qu’il m’aime, j’ai compris ça. Moi aussi. J’ai toujours pensé à lui, en me disant peut-être qu’il va venir", lui a répondu Jeannine. 

Related:

 
Post a Reply