"Un miracle assez effrayant" : cet Américain est sorti du coma... après avoir été débranché par les médecins

Retrouvé inconscient à son domicile le 12 décembre dernier, cet Américain a été débranché par les médecins... avant de revenir à la vie quelques instants plus tard.

Un miracle médical digne d'un épisode de Dr House. Le 12 décembre dernier, Scott Marr, un Américain de 61 ans, est retrouvé inconscient à son domicile situé dans l'Etat du Nebraska, comme le rapporte la chaîne de télévision locale KMTV3. L'homme est rapidement pris en charge par le Methodist Hospital d'Omaha pour ce qui semblait alors être un AVC, mais son état de santé se dégrade à vue d'oeil, contraignant les médecins et la famille à prendre une terrible décision : débrancher le sexagénaire, qui avait dit à ses proches qu'il ne souhaitait pas être maintenu en vie artificiellement.

"Les médecins nous ont dit qu'il était sur le chemin de la mort cérébrale. Alors nous lui avons dit adieu, avant de le le débrancher, tous les appareils ont été arrêtés et nous avons attendu à ses côtés", a expliqué, très émue, sa fille Preston lors d'une conférence de presse citée par The Independent. Mais quelques instants après avoir été débranché, le miracle se produit : Scott revient à la vie, et continue à respirer sans aucune assistance médicale.

À lire aussi
Une juge tient ses procès dans sa chambre d'hôpital

"J’ai dit 'Salut Papa' et il m’a souri"

Convoquée en urgence par l'hôpital, Preston Marr ne s'attend pas à la surprise qui l'attend lorsqu'elle pénètre dans la chambre de son père. "Je voulais juste lui parler comme on l’avait fait tout ce temps. J’ai dit 'Salut Papa' et il m’a souri…Je me suis dit que j’étais en train de rêver, c’était le moment le plus fou de ma vie", témoigne la jeune femme. Dès le lendemain, l'état de santé de Scott s'améliore de manière notoire : "Je lui ai demandé de bouger les doigts et il les a légèrement bougés. Et je lui ai demandé de bouger les orteils et il les a vraiment bougés légèrement".

"D'un point de vue médical, on peut le voir comme ça, c'est un miracle assez effrayant", juge le principal intéressé, qui retrouve peu à peu une vie normale. D'après les analyses réalisées après son réveil par les médecins, Scott n'avait en fait pas été victime d'un AVC, mais souffrait d'un syndrome de leucoencéphalopathie postérieure réversible, "résultat d'une hausse de la pression artérielle" précise l'équipe médicale de l'établissement.

Related:

 
Post a Reply

Poll of the Week