D'où vient l'habitude du popcorn au cinéma ?

Depuis de nombreuses années, le popcorn est associé aux salles de cinéma, où l’on aime le déguster devant un film, qu’il soit sucré ou salé. Mais dans quelle région du monde et à quelle époque le maïs soufflé est-il né ? Petit retour dans le temps pour découvrir les origines de cette friandise appréciée des cinéphages.

Qu’on l’adore ou qu’il agace à cause de son odeur ou du bruit qu’il provoque, le popcorn est devenu avec le temps un élément à part entière des salles de cinéma. Mais depuis quand les amateurs du septième art grignotent-ils du maïs soufflé en se faisant une toile ? 

Pour le savoir, il faut tout d’abord remonter aux origines de maïs. Les premiers épis auraient été découverts à l’ouest du Pérou, il y a près de 6000 ans. Le maïs représentait la source première d’alimentation des Amérindiens. En utilisant des pierres chauffés au feu et en plaçant les grains dans des marmites en métal ou des poteries en argile, ils mirent au point la première méthode d’éclatement et inventèrent ainsi le popcorn.

À lire aussi
pop corn et téléphone portable

Néanmoins, il faudra attendre le 19e siècle pour que le maïs soufflé devienne véritablement populaire. La première machine à popcorn a été construite en 1885 aux États-Unis. Les amateurs prennent alors le temps de le déguster dans les lieux récréatifs ou tout simplement dans les rues. Alors que les cinémas sont de plus en plus nombreux au début du XXe siècle, les marchands de popcorn commencent à s’installer naturellement près des entrées. Néanmoins, le popcorn ne faisait pas encore fureur dans les salles obscures, destinées à une clientèle aisée à l’époque du muet.

Une arrivée tardive du popcorn en France

C’est avec la Grande Dépression de 1927 et l’arrivée du cinéma parlant que le popcorn a véritablement trouvé sa place dans la culture populaire. Alors que les salles américaines rassemblent 90 millions de spectateurs par semaine en 1930, les dirigeants de cinémas réalisent qu’ils peuvent produire et vendre eux-mêmes le popcorn. Quinze ans plus tard, la moitié du popcorn consommé aux États-Unis est dévorée dans les salles obscures.

Il faudra attendre les années 90 pour voir le maïs soufflé débarquer dans les cinémas français. Depuis, cette friandise à jamais associer au septième art a su trouver sa place ainsi que ses amateurs dans notre pays, et fait quasiment partie de la décoration de nos multiplexes.

Related:

 
Post a Reply