"Pour le droit d'uriner en paix", ces députés déposent une proposition de loi

Des écrans publicitaires qui nous suivent jusque dans les toilettes : c’est non pour ces élus qui nous alertent sur les problèmes de santé et l’impact environnemental de ces panneaux numériques. Pour le droit de faire pipi tranquillou, ils ont déposé un projet de loi.

"Qui n'apprécie pas ce rare moment de tranquillité : pisser? Ces minutes de repos, quand dans la joie du besoin qui s'accomplit, en même temps que la vessie se libère, l'abdomen reprend son souffle, l'esprit respire, s'apaise? " C’est ainsi que débute la très sérieuse proposition de loi, présentée mercredi à l’Assemblée Nationale par François Ruffin, Caroline Fiat, Clémentine Autain, Mathilde Panot ou encore Philippe Grosselin.

"Ils viennent nous traquer jusque dans les chiottes ! "

L’idée : refaire des toilettes un endroit sans pub, sans distraction. Le ras-le-bol des parlementaires est justifié. D’après le site Korii, depuis quelques années, les panneaux numériques publicitaires envahissent les toilettes. L’entreprise Next One, par exemple, a annoncé en installer 25 000 dans les WC, partout en France.

Uber, BNP-Paribas, la Fnac, ces annonceurs misent sur un message rapide et impactant, sachant qu’un homme passe en moyenne 36 secondes aux toilettes, et une femme 1,04 minute. "Difficile d'y échapper à moins de fermer les yeux et de risquer un accident liquide," s’insurgent les élus dans le texte,"ils viennent nous traquer jusque dans les chiottes !"

Des écrans énergivores mauvais pour la santé

Les raisons sont aussi écologiques. Selon les députés, un écran de deux mètres carrés consomme 7 000 kilowatts-heure par an, soit la consommation d'un couple avec un enfant, sans compter la pollution émise à la fabrication et la pollution lumineuse...

Les écrans seraient également dangereux pour la santé, notamment en raison de la lumière émise par les LED. Les parlementaires évoquent l’étude de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses).

À lire aussi
"Ils l’ont raté !" : des vacanciers loupent leur bateau de croisière, l'équipage se montre impitoyable (VIDEO)

La proposition de loi a pour le moment été renvoyée à la Commission des affaires sociales.

Related:

 
Post a Reply

Poll of the Week