Voilà pourquoi Hitler détestait la France plus que tout

Mais pourquoi Adolf Hitler haïssait-il autant la France ? Un écrivain répond à cette question dans un livre choc.

Hitler détestait la France ! Voici une affirmation de l'auteur Jean-Paul Cointet, qui explique l'acharnement du dictateur à l'encontre de l'hexagone et de ses habitants.

Dans "Hitler et la France" (édition Perrin-Tempus), l'auteur raconte Adolf Hitler par le prisme de la France, expliquant ainsi les raisons pour lesquelles le Fürher détestait notre pays.

"Elle est, à ses yeux, 'la nation qui nous hait le plus'. Elle ne saurait être qu’une menace permanente pour l’Allemagne : 'La France nous demeurehostile. Il y a en elle, en dehors du sang nordique, un sang qui nous sera toujours étranger.' Dès les tout débuts de sa vie politique, Hitler a manifesté méfiance et hostilité envers la France."

Pour expliquer cette haine, le Fürher remontait à très loin dans l'Histoire. Jusqu'en 1648 et la guerre de 30 ans plus exactement. À l'époque, une tutelle française était mise en place avec les trois évêchés de Metz, Toul et Verdun.

À lire aussi
Les hommes ne feraient pas autant de tâches ménagères que leur conjointe, selon une étude

Mais d'après Jean-Paul Cointet, le dictateur allemand détestait également la France à cause de son métissage issu de sa période coloniale, ravivant ainsi le puissant racisme et antisémitisme d'Hitler, qui rêvait d'une suprématie de la race aryenne, comme il l'avait lui même exprimé :

"Pour peu que le mélange des races et le métissage des races qui en résultent se poursuivent à la même cadence, on peut prévoir que dans trois siècles les faibles traces de sang aryen qui subsistent encore en France auront disparu. Il y aura, s’étendant du Rhin au Congo, un grand Etat peuplé de mulâtres, d’êtres appartenant à cette race inférieure et indéfinissable qui se forme à la suite de métissages continus."

Related:

 
Post a Reply

Poll of the Week