Un salarié embauche un clown pour égayer son entretien de licenciement

Comment bien se préparer lors d’un licenciement ? Joshua Thompson, publicitaire dans une agence d’Auckland en Nouvelle-Zélande a choisi d’embaucher un clown professionnel pour égayer une réunion qui s’annonçait morose…

Il y a quelques jours, Joshua Thompson a reçu un mail inquiétant de sa direction, lui annonçant "une mauvaise nouvelle" et lui demandant de venir à une réunion pour "discuter de son rôle" dans l’entreprise, relatent avec beaucoup d’humour des médias locaux.

En Nouvelle-Zélande, il est tout à fait possible de venir à ce genre d’entretien avec une personne de soutien, comme un responsable syndical, un avocat, un proche ou un collègue. Mais Joshua, humoriste à ses heures perdues, a une autre idée en tête.

"Je me suis dit que le mieux serait de venir avec un professionnel, et j'ai donc payé 200 dollars pour embaucher un clown," raconte l’ex-publicitaire.

Animaux en ballon et faux pleurs

Tout joyeux, Joe le clown est donc venu détendre l’atmosphère d’après le New Zealand Herald. Il aurait fabriqué des animaux en ballon, un caniche et une licorne.

À lire aussi
Ce studio ne fait que 24m² mais on rêve d'y habiter

"C’était un peu bruyant, nous avons dû lui dire d’être un peu plus silencieux de temps en temps," relate Joshua Thompson. Et alors qu’il signait ses papiers de licenciement, Joe le clown aurait mimé des pleurs…

Finalement, tout c’est bien passé pour le publicitaire et sa personne de soutien. La direction a apprécié la touche d’humour. "J'ai été viré, mais à part ça, tout va bien," s’amuse-t-il. Joshua Thompson a d’ailleurs très rapidement retrouvé un travail, dans une autre agence de publicité.

Related:

 
Post a Reply

Poll of the Week