Gilets jaunes : Toulouse, lieu d'affrontements entre les manifestants, casseurs et forces de l'ordre

Ce samedi 13 avril a lieu le 22 ème acte des Gilets jaunes. Si à Paris les manifestations se déroulent dans le calme, Toulouse est témoin de violents affrontements. 

Depuis le mois de novembre 2018, la France découvre chaque samedi des affrontements entre les Gilets jaunes et les forces de l'ordre. Des conflits souvent amplifiés par des black blocks qui s'invitent et empêchent le bon déroulement des manifestations pacifiques.

À lire aussi
Gilets jaunes : les images du manifestant qui tient tête à la police

Si depuis le début du mouvement des Gilets jaunes c'est Paris qui est la cibles des casseurs, ce samedi 13 avril, c'est vers Toulouse que tous les regards se tournent. En effet, selon le Figaro, la préfecture de police a déclaré avoir observé "la présence d'individus habillés en noir [la tenue des black blocs, ndlr], masqués ou cagoulés".

Depuis le début de la journée, nous découvrons les images de vives tensions au sein de la ville rose où les blacks blocs s'opposent aux forces de l'ordre, plongeant certaines rues dans un brouillard de gaz lacrymogènes. Selon Midi Libre, de nombreux dégâts sont à constater. Un incendie se serait même déclaré, obligeant l'évacuation d'un magasin pour la sécurité de ses clients.

Une situation insupportable

De son côté, le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc (LR)  a exprimé sans retenue son agacement à l'égard du mouvement des Gilets jaunes sur Twitter : "Ras-le-bol de voir une toute petite minorité qui impose sa loi à la majorité des citoyens !".

Related:

 
Post a Reply