"Vous êtes fier de vous ?" : Laurence Ferrari s'énerve face à l'élu RN qui a demandé à une femme de retirer son voile (VIDEO)

Le ton est monté entre Laurence Ferrari et le responsable RN Julien Odoul sur le plateau de CNews, ce lundi 14 octobre.

Echange musclé entre Laurence Ferrari et Julien Odoul ce lundi 14 octobre sur CNews. Sur le plateau de son émission Punchline, l'ex-présentatrice du JT de TF1 n'a pas mâché ses mots, ni masqué sa colère face au responsable RN qui avait demandé à une femme de retirer son voile lors du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté qui avait lieu vendredi dernier, suscitant une vive polémique sur les réseaux sociaux.

"Vous êtes gêné par ma question ? Vous n'êtes pas honteux ?"

"Regardez la photo Monsieur Odoul, un petit garçon qui pleure dans les bras de sa maman.Vous êtes fier de vous ? Vous êtes fier de la scène oui ou non ?", a lancé la journaliste en montrant à l'élu RN la photo du jeune garçon en larmes dans les bras de sa mère, qui était présente au Conseil Régional en tant qu'accompagnatrice d'un groupe d'écoliers ce vendredi 11 octobre.

"Vous êtes gêné par ma question ? Vous n'êtes pas honteux ?", a-t-elle rapidement relancé face à l'absence de réponse de son invité. Mais ce dernier a préféré dénoncer "de la manipulation, de l’instrumentalisation", allant jusqu'à demander à Laurence Ferrari : "Vous voulez me faire pleurer avec cet enfant ?"

Réponse de Laurence Ferrari : "Ce n'est pas vous qui pleurez... c'est le petit garçon". Insuffisant pour faire plier l'élu RN, qui s'est dit davantage ému par "les orphelins 263 victimes de l’islamisme en France".

"Comment pouvez-vous faire la comparaison entre l'islamisme et le terrorisme et cette maman qui accompagne une sortie scolaire ? Vous dites n'importe quoi ! (...) Il n’y a pas un vide dans votre raisonnement?", s'est alors énervée Laurence Ferrari.

À lire aussi
Quels sont les diplômes des stars de la télé française ?

Une séquence que vous pouvez découvrir en tête d'article.

Related:

 
Post a Reply

Poll of the Week