Kev Adams menacé de mort : les révélations glaçantes de l'humoriste (VIDEO)

Le jeune humoriste s'est confié sur les menaces qu'il reçoit depuis des années dans l'émission Le QG, diffusée sur YouTube.

Qui veut la peau de Kev Adams ? L'humoriste de 28 ans est le premier invité de la nouvelle saison de l'émission web Le QG, animée par le duo Guillaume Pley-Jimmy Labeeu et diffusée sur YouTube ce vendredi à 14h. L'occasion pour lui de balayer de nombreux sujets, dont les menaces plus ou moins inquiétantes dont il a régulièrement été l'objet ces dernières années.

"On t'attend en bas de chez toi, on va te défoncer ta g*****"

À lire aussi
Les 29 personnalités les plus détestées des Français

"J'ai tout lu. J'ai lu des trucs... T'as pas idée. "On t'attend en bas de chez toi, on va te défoncer ta g*****", "T'es qu'un c******", "T'inquiète pas, on a tes dates de tournée, on t'attend"", a confié celui qui remontera prochainement sur scène pour son spectacleSois 10 ans. Mais certains internautes sont allés encore plus avant dans les menaces : "J'ai reçu des photos de flingues ! Des gens m'envoient des flingues !"

SI l'artiste dit avoir pris la décision de se "détacher" de ces provocations parfois très véhémentes, il n'en demeure pas moins ouvert à la critique, lorsque cette dernière est "constructive". "Quelqu'un qui me dit "Ça ne m'a pas plu quand vous avez dit ça", il est ni insultant, ni méchant, ni teubé. Je lis et je me dis que cette personne n'a peut-être pas complètement tort. On n'est pas des êtres parfaits, parfois tu vas à la télé et tu dis une connerie, ça arrive", a-t-il expliqué.

"Il y a de la jalousie. Mais il y a aussi de la frustration"

Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que Kev Adams se confie sur l'impact des "haters". en avril 2019, il déclarait sur le plateau de ONPC : "Il y a de la jalousie. Mais il y a aussi de la frustration. Moi, quand j'ai commencé à faire ce métier, je regardais les autres qui le faisaient déjà et j'avais de la frustration. Je le sentais (...) Si je n'avais pas eu la chance de réussir, peut-être que j'aurais été moi-même l'un de ceux qui critiquent sur Internet".

Related:

 
Post a Reply