Les congés paternité sont-ils responsables de la baisse de natalité ?

La naissance d’un enfant rime souvent avec bonheur et joie, sauf quand il est question de travail. Beaucoup de mères posent des congés maternité pour s’occuper de leur nouveau-né. Depuis plusieurs années, les pères peuvent également faire de même.

Les congés paternité sont instaurés en France depuis janvier 2002. D'une durée de 11 jours, incluant les week-ends et jours fériés, mais seul un homme sur cent décide d’en prendre.

En Espagne, ça se passe autrement

À lire aussi
Voici la méthode la plus sûre pour calculer son poids idéal !

Depuis 2007, l’Espagne a intégré les congés paternité dans son mode de vie. Véritable succès auprès des hommes puisqu’ils sont au moins 55% à en avoir bénéficié. Si avant ils étaient de 2 semaines, ils sont à présent passés à 5 semaines. Selon le journal espagnol El Pais, en 2021, les congés paternité pourraient même grimper jusqu’à 16 semaines.

Les congés paternité : la cause de la baisse de natalité ?

Si les hommes apprécient le fait de jouer les hommes au foyer le temps de quelques semaines, leur envie d’agrandir leur famille diminue. Ils sont plus impliqués dans leur vie de famille et dans l’éducation de leur enfant. Pourtant, selon une étude économique publiée dans la revue Journal of Public Economics, la probabilité de vouloir un autre enfant est descendue de 7 à 15% chez les hommes, contrairement aux femmes. Les hommes sont plus conscients de la charge que représente un enfant, du coup leur envie d’avoir une famille nombreuse diminue. 

Il ne faut pas non plus faire d’amalgame face à cette étude. Les congés paternité ont peut-être joué un rôle mais ne sont pas non plus la réelle cause de la baisse de natalité en Espagne. Rappelons qu’une crise économique a frappé le pays en 2008, cela pourrait aussi être en lien avec la diminution du désir d’enfant.

Related:

 
Post a Reply

Poll of the Week