La surprenante technique de Johnny Hallyday pour éponger ses dettes

On le sait tous, Johnny Hallyday a eu des soucis d'argent. Pour renflouer ses caisses, le rockeur avait une technique bien à lui.

Tout au long de sa carrière, Johnny Hallyday a vécu au dessus de ses moyens, vivant son existence comme bon lui semblait. C'est seulement avec l'arrivée de Laeticia dans sa vie qu'il s'est montré plus raisonnable, Laeticia mettant de l'ordre dans les affaires de son mari.

À lire aussi
L'étrange histoire du bateau trouvé dans les décombres du World Trade Center

Le seul moyen qu'il avait de garnir son compte en banque était ses tournées. Ainsi, lorsqu'elles se terminaient, Johnny rendait visite aux maisons de disques et aux producteurs pour négocier. C'est ce qu'il s'est passé en 1996 avec Pascal Nègre, PDG d'Universal Music. La rockstar demande 10 millions de francs. Refus. La suite ? Un procès. En 2006, Johnny file chez Warner, qui lui donne 3 millions d'euros d'avance.

Plusieurs gros chèques

Quatre ans plus tard, Jean-Claude Camus, qui ne peut plus payer, est mis de côté par l'idole des jeunes, qui s'allie à Gilbert Coul­lier, qui lui donne 8 millions d'euros d'avance. Enfin, en 2014, Johnny Hallyday reçoit un chèque de 20 millions d'euros pour la production de ses spectacles de la part de Warner.

Aujourd'hui décédée, la star laisse un joli patrimoine à sa femme Laeticia et à ses enfants. Ils héritent, entre autres, de quatre demeures et des royalties sur les chansons.

Related:

 
Post a Reply