Se nourrir uniquement de ce qu'il y a dans la nature, c'est ce qu'a fait un Américain

Un américain a décidé de se nourrir uniquement de ce qu’il trouve dans la nature, pendant un an.

Il y a un an, Rob Greenfield s’est lancé un défi de taille : ne manger que ce qu’il a dans son jardin, ce qu’il pêche ou ce qu’il trouve dans la nature pendant un an, a indiqué le Courrier Picard.

"Cette année, j'ai fait pousser ou récupéré 100% de mon alimentation : pas de supermarché, pas de restaurant, pas de bière au comptoir d'un bar", a-t-il expliqué à l’AFP comme le relate le quotidien. Au menupar exemple : du cerf avec ail, poivre, coriandre, aneth et lait de coco.

Depuis le début, cet activiste de 33 ans vit dans une maisonsituée dans le jardin d’un propriétaire dans la ville d’Orlando, aux Etats-Unis.

View this post on Instagram

Before leaving Orlando I wanted to give you all one last video tour of my tiny house! I don’t just want to share the physical aspects of my homestead though. In this tour I use my physical design to discuss my philosophies on life and why I live this way. This is the extended tour from my first video with much more detail on what I have inside the house, the rainwater shower and kitchen, my closed loop compost toilet system, how I turn food scraps into delicious bananas, grow my own toilet paper and much more. I also discuss minimalism, simple living, living in service, my natural personal hygiene and more! I hope you enjoy the video my friends. Please ask questions you have on the YouTube channel and I will try to answer every single one that’s asked in the next few days. Link in bio or at www.youtube.com/RobGreenfield - - - #TinyHouse #TinyHouseLiving #TinyHouseTour #SustainableLiving #Sustainability #Minimalism #GrowFoodNotLawns #GrowYourOwn Photo by @brandonkariproductions

A post shared by Rob Greenfield (@robjgreenfield) on

A travers cette expérience, qu’il raconte dans sa chaîne Youtube, il a un objectif : inspirer des gens à vivre plus simplement. "Les inciter à questionner leur nourriture, à changer leur régime alimentaire, à cultiver leurs propres aliments, à soutenir les agriculteurs locaux et à manger d'une façon qui soit meilleure pour la planète, nos communautés et nous-mêmes”, a-t-il précisé.

À lire aussi
Malpolis, sales, petits : les 10 plus gros clichés des étrangers sur les Français

Aura-t-il réussi son pari ? Il y a des chances car celui-ci prend fin le 10 novembre.

Related:

 
Post a Reply

Poll of the Week