#balancetonmaire : les élus qui augmentent la taxe d'habitation dénoncés sur les réseaux sociaux

Le hashtag #BalanceTonMaire a fait son apparition sur les réseaux sociaux afin de dénoncer les élus qui ont décidé d'augmenter la taxe d'habitation de leur ville.

Dès cette année, la taxe d'habitation doit baisser de 30%, suite à la volonté du gouvernement de supprimer ces impôts pour 80% de ménages les moins aisés d'ici à 2021. Mais une mauvaise surprise a touché 6000 communes (dont 55 villes de plus de 10 000 habitants) : dans celles-ci, les maires ont décidé d'augmenter la taxe d'habitation. "Le dégrèvement est calculé en prenant en compte les taux votés par les collectivités en 2017. Ainsi, si votre collectivité décide d'une hausse du taux de taxe d'habitation en 2018, seule la part de taxe d'habitation calculée à partir du taux de 2017 sera dégrevée", est-il ainsi expliqué sur impots.gouv.

À lire aussi
Roumanie : les sorcières et les voyantes pourraient payer des taxes

Mais pourquoi une telle augmentation ? Pour combler les pertes à venir, indiquent certains élus. Les communes comblent ainsi les dotations en baisse de l'État. Une décision qui choque. Gérald Darmanin, le ministre de l'Action et des Comptes publics a pointé du doigt ces communes qui ont augmenté la taxe d'habitation "de manière totalement discutable", comme il l'a dit sur RTL.

Mais les internautes également ont fait part de leur mécontentement. Sur Twitter, ils ont lancé le hashtag #BalanceTonMaire, sur le modèle de #BalanceTonPorc, qui a pour but de dénoncer ces villes qui ont décidé d'augmenter cet impôt. "578 maires du sud-ouest se foutent de la tête de leurs administrés !", écrit ainsi un internaute. Une mesure qui pourrait se retourner contre les élus lors des élections municipales de 2020...

Related:

 
Post a Reply

Poll of the Week