Gilets jaunes : Emmanuel Macron vivement chahuté lors de sa visite de la préfecture incendiée du Puy-en-Velay

En se rendant ce mardi 4 décembre à la préfecture du Puy-en-Velay incendiée lors des manifestations de samedi dernier, le Président a été pris à partie par un groupe de gilets jaunes qui l'ont hué.

La pression exercée sur lui par les gilets jaunes ne retombe toujours pas pour Emmanuel Macron, qui lors de son déplacement ce 4 décembre 2018 au Puy-en-Velay pour constater l'incendie de la préfecture, a été hué et sifflé par un petit groupe de manifestants.

Scandant des "Macron démission", quelques gilets jaunes qui se trouvaient sur le passage du chef de l'État n'ont pas hésité à faire part de leur colère et leur hostilité envers le locataire de l'Élysée. En marge de cette visite improvisée à la préfecture du Puy-en-Velay, Emmanuel Macron, selon certaines sources, se serait néanmoins entretenu en milieu d'après-midi avec un petit groupe de gilets jaunes sans que l'on connaisse pour le moment la teneur de la conversation.

À lire aussi
"Gilets jaunes" : l'Egypte interdit leur vente par peur de contagion française

Venu soutenir personnellement les agents préfectoraux victimes de la dégradation d'une partie de leurs locaux, le chef de l'État a promis que la plus grande fermeté s'appliquerait envers les incendiaires du bâtiment public. "Après avoir individuellement salué la centaine d’agents présents, le Président de la République s’est adressé à eux en leur disant partager leur tristesse mais en leur demandant de la transformer en fierté : fierté d’être au service des Français et de l’intérêt général, et d’avoir fait preuve samedi d’un courage sans faille", rapporte l’entourage du Président.

Related:

 
Post a Reply