Gilets jaunes : Édouard Philippe suspend trois mesures fiscales pour 6 mois

À la surprise générale, le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé la suspension, pour six mois, de trois mesures fiscales, dont la hausse de la taxe sur le carburant du 1er janvier prochain.

C'est dans une allocution télévisée que le Premier ministre Édouard Philippe a fait une annonce que beaucoup n'attendaient plus. Dans un "souci d'apaisement", le chef du gouvernement a fait savoir que la hausse des taxes sur le carburant prévue le 1er janvier 2019 allait être gelée pendant six mois. Un moratoire accompagné d'autres mesures.

À quoi le gouvernement vient de renoncer, temporairement ?

- La suspension pendant six mois de la hausse de la taxe carbone sur les carburants, de l'alignement du diesel sur le prix de l'essence et de la hausse de la fiscalité sur le gazole entrepreneur non routier.

À lire aussi
"Gilets jaunes" : l'Egypte interdit leur vente par peur de contagion française

- Le report de l'alourdissement des conditions de contrôle technique.

- Pas de hausse des tarifs de l'électricité et du gaz d'ici mai 2019.

"Ces mesures fiscales ne s'appliqueront pas avant d'être débattues par toutes les parties prenantes. Nous voulons, dans ce laps de temps, identifier et mettre en œuvre des mesures d'accompagnement justes et efficaces", a ainsi déclaré le Premier ministre. Une première victoire pour les gilets jaunes, qui ne souhaitent toutefois pas s'arrêter là. Selon eux, ces mesures ne sont pas suffisantes.

Related:

 
Post a Reply