Gad Elmaleh créé un malaise sur le plateau de Quotidien en expliquant son plagiat

Rires gênés sur le plateau de "Quotidien" ce lundi 14 octobre. L’humoriste était invité pour faire la promotion de la pièce de théâtre L’invitation dont il partage l’affiche avec Lucie Jeanne et Claude Lellouche. Questionné par Yann Barthès sur les accusations de plagiat qui pèsent sur lui, il a tenté une petite tirade, pas très drôle…

"Est-ce que vous n'avez pas avoué un peu tard ?," interroge Yann Barthès, qui ne pouvait évidemment pas éviter cette question. D’abord sérieux, Gad Elmaleh répond d’un air grave : "ouai," avant de s’emporter dans une tirade qu’il voulait drôle. Reprenant les termes de la question du présentateur vedette de TMC, l’humoriste essaye de jouer sur le "avouer tôt" et le "avouer tard."

"D'ailleurs j'avoue que j'ai avoué tard, là. Mais j'avoue tôt que j'ai avoué tard, là. Alors que si j'avouais tard que j'avais avoué tard vous m'auriez posé la question vous n'avez pas un peu avoué tard, vous avez avoué tard ? ” Là, j'avoue tôt en effet que j'ai avoué tard..."

Au début, le public rit… Puis, petit à petit, un malaise semble s’installer. La blague alambiquée du comédien n’est finalement pas amusante. Sur les réseaux sociaux, la séquence, partagée par Quotidien, ne fait pas rire non plus. "Quel malaise le Gad Elmaleh qui fait diversion avec des blagues pour pas répondre aux questions,” estime un internaute. "Euh… malaise le passage de Gad Elmaleh," écrit un autre. "Pas drôle, lourd, et installe un malaise dans l’émission."

Après cette plaisanterie, l’humoriste essaye de retrouver son air son sérieux et enchaîne : "j'avoue tôt en effet que j'ai avoué tard, tout simplement parce que je n'étais pas capable. Parce que quand on prend une gifle au milieu de la foule, la première chose qu'on veut c'est savoir qui vous a mis la gifle." Une blague de trop ? Vu la réaction du public, qui semble hésiter à rire… peut-être.

Yann Barthès lui demande alors s’il connaît l’identité de la personne tenant le compte de CopyComic, qui a exposé son plagiat dans deux vidéos, très partagées sur les réseaux sociaux. L’intéressé lance alors : "Je sais qui c'est, c'est Xavier Dupont de Ligonnès ! "

Plus sérieux, Gad Elmaleh va ensuite dénoncer ensuite "le désir de nuire" de CopyComic. "C’était violent, démesuré," raconte le comédien. "Dénoncer, c'est une chose, vouloir du mal, c'en est une autre," ajoute-t-il.

À lire aussi
Quels sont les diplômes des stars de la télé française ?

En septembre dernier, l'humoriste a pour la première fois reconnu avoir "emprunté" des parties de ses sketches à des artistes de stand-up américains. "Je ne le referais pas mais je ne le regrette pas," déclarait-il au Parisien. Avant d’ajouter : "parce que je n'ai jamais été dans une démarche malicieuse." Il était accusé depuis de longs mois, notamment par le YouTuber CopyComic.

Related:

 
Post a Reply

Poll of the Week