Extinction Rebellion, le mouvement écolo qui multiplie les actions chocs à travers le monde

De Sydney à New York en passant par Londres et Paris, les militants d’Extinction Rebellion ont entamé un mouvement de désobéissance civile international pour dénoncer l’inaction des gouvernements face à l’urgence climatique. Mais d’où vient ce mouvement et quelles sont ses revendications ?

Place du Châtelet, rue de Rivoli et aujourd’hui, la place de l’étoile. A Paris ce sont plusieurs points stratégiques qui ont été investis par les militants écologistes d'Extinction Rébellion (XR). Autour de l’Arc de Triomphe, les manifestants tournaient en vélo, scandant des slogans anticapitalistes et écologistes. Certains sont mêmes parvenus à se hisser sur le monument pour déployer un drapeau à l’effigie de leur mouvement.

Ces opérations coup de poing s’observent partout dans le monde depuis le début de la semaine. XR a en effet annoncé une quinzaine de jours d’actions. En France, elles ont commencé samedi dernier, lorsque des membres du mouvement, des gilets jaunes, le comité pour Adama ou encore Youth for Climate Ile-de-France ont occupé pendant près de 24 heures un centre commercial à Paris, Italie 2.

Extinction Rebellion qu’est-ce que c’est ?

Extinction Rebellion est "un mouvement mondial de désobéissance civile en lutte contre l’effondrement écologique et le réchauffement climatique," décrit le site officiel.

Tout commence en octobre 2018 à Londres, lorsque 1 500 personnes se réunissent devant le Parlement britannique. Elles veulent une rébellion contre le gouvernement et réclament un changement fondamental du système politique et économique pour "lutter contre l’effondrement écologique et le réchauffement climatique." Peu de temps après, le mouvement gagne la France, en mars 2019, des centaines de personnes manifestent Place de la Bourse.

Sa particularité : comme Nuit Debout en 2016, il n’est incarné par aucun leader et il prône la désobéissance civile et la non-violence. Les actions sont libres d'être menées sous l'égide du mouvement. Il suffit de se connecter au site internet et de soumettre une proposition aux autres militants.

Combien sont-ils ?

Il est assez difficile d’estimer leur nombre. En France, ils sont officiellement 6 000 et des brouettes à être inscrits. La moyenne d’âge est plutôt jeune, les membres auraient entre 25 et 35 ans.

Que veulent-ils ?

En France, sur leur site, quatre exigences principales ont été listées :

- "La reconnaissance de la gravité et de l'urgence des crises écologiques actuelles et une communication honnête sur le sujet."

- "La réduction immédiate des émissions de gaz à effet de serre pour atteindre la neutralité carbone en 2025, grâce à une réduction de la consommation et une descente énergétique planifiée."

- "L'arrêt immédiat de la destruction des écosystèmes océaniques et terrestres, à l'origine d'une extinction massive du monde vivant."

À lire aussi
Black Friday : pourquoi un quart des Français sont contre cette journée de promotions ?

- "La création d'une assemblée citoyenne chargée de décider des mesures à mettre en place pour atteindre ces objectifs et garante d'une transition juste et équitable."

Related:

 
Post a Reply

Poll of the Week