Hausse du prix des carburants : la pétition lancée par une automobiliste en colère prend de plus en plus d'ampleur sur la toile

Si vous avez prévu de prendre la voiture le 17 novembre, il semble que ce sera une journée difficile pour vous. Une pétition, qui demande la baisse du prix du carburant, est déjà à 500.000 signatures et appelle à une opération escargot nationale. 

Les automobilistes sont en colère face à la hausse des prix du carburant qui ne cessent d'augmenter depuis des mois. Non seulement le prix du baril est à la hausse, mais les taxes de plus en plus élevées se rajoutent à cela. 

Le pouvoir d'achat diminué, de nombreux collectifs ont décidé de prendre le taureau par les cornes et appellent à une journée d'action dans une soixantaine de villes le 17 novembre. Blocages aux entrées de Lyon, opération escargot à Paris, opérations barrières ouvertes sur certaines autoroutes... de quoi bouleverser la circulation dans toute la France le temps d'une journée. 

À lire aussi
La hausse du prix des carburants fait augmenter les ventes de Segways

Si on en croit une pétition lancée sur le site Change.org, ce mouvement sera très suivi puisque 500.000 personnes ont déjà signé. Interrogée par le Parisien, Priscilla Ludosky, à l'origine de cette pétition a expliqué son mécontentement : 

"Quand j’ai vu mon plein passer de 45 à 70 euros, j’ai cherché à savoir de quoi était composé ce prix. Je me suis rendu compte que le gouvernement pouvait agir en baissant les taxes. C’est donc ce que je lui demande."

Un mouvement devenu politique pour l'extrême droite

Cette pétition qui ne se revendique d'aucun parti a été très vite récupérée politiquement par l'extrême droite. Nicolas Dupont Aignan et Marine Le Pen sont parmi les grandes voix de soutien à ce mouvement. De nombreuses personnes ont alors lancé le hashtag #SansMoiLe17 afin de ne pas participer à un mouvement récupéré par l'extrême droite. 

Related:

 
Post a Reply

Poll of the Week