#PrayForAmazonia : les images choc des immenses incendies qui ravagent la forêt amazonienne (VIDEO)

La ville de Sao Paulo (Brésil) a été plongée dans le noir, lundi, en raison des immenses incendies qui ont lieu depuis le mois de juillet en Amazonie. Les internautes appellent massivement le président Jair Bolsonaro à agir alors que les feux de forêts sont en hausse de 83% depuis le début de l'année dans le "poumon vert" de la planète.

Les images sont très impressionnantes. La mégalopole de Sao Paulo, au Brésil, a été plongée dans le noir pendant environ une heure lundi après-midi après que des forts vents ont attiré la fumée des feux de forêts qui sévissent dans les États d'Amazonas et de Rondonia. Les deux États sont distants de plus de 2700 kilomètres.

Déjà plus de 1000 hectares partis en fumée

Les incendies qui ont commencé au cours du mois de juillet sont dévastateurs. Ce sont déjà quelques 1000 hectares de forêt qui ont été détruits dans une réserve naturelle dans l'État de Rondonia, situé à la frontière avec la Bolivie. Il y a deux semaines, l'État d'Amazonas, dans le nord-ouest du pays, a même déclaré l'état d'urgence en raison de l'augmentation du nombre d'incendies dans la région, rapporte Euronews. Selon les images satellites, d'autres incendies se sont également déclarés dans l'État du Mato Grosso.

Les incendies à l'origine de l'épaisse fumée de Sao Paulo

Le 13 août dernier, le chercheur de la Nasa Santiago Gasso a montré que tous les incendies ont créé une couche de fumée d'une superficie d'environ 1,2 million de km², soit près de deux fois la superficie de la France. Selon les météorologues, ces épaisses fumées seraient à l'origine de l'obscurité constatée en pleine journée à Sao Paulo.

"La fumée ne provenait pas des incendies de l'État de Sao Paulo, mais de feux de forêts très denses et très étendus qui sont à l'oeuvre depuis plusieurs jours dans l'État de Rondonia et en Bolivie", a déclaré Joselia Pegorim, une météorologue de Climatempo, pour le média brésilien O Globo. "A Sao Paulo, il y a eu une combinaison d'un excès d'humidité et de l'arrivée de ces fumées qui a donné cette apparence au ciel", a-t-elle ajouté.

Les incendies en hausse de 83% en Amazonie

Si la forêt amazonienne bien résisté jusque-là aux incendies au cours de son histoire, notamment grâce à son humidité, les choses sont en train de changer. Les feux de forêt au Brésil ont augmenté de 83% depuis le début de l'année, rapport rapport à l'année précédente. Entre janvier et août, ce sont pas moins de 72.843 départs de feu qui ont été recensés dans le pays, contre 39.759 sur la totalité de l'année 2018, rapporte l'INPE (Institut national de recherche spatiale). La cause de cette augmentation? Principalement les défrichements par brûlis utilisés pour transformer des aires forestières en zones de culture et d'élevage ou pour nettoyer des zones déjà déforestées. Cette pratique, normalement interdite à cette période de l'année, reste pourtant très utilisée.

Les internautes se mobilisent et dénoncent la politique de Bolsonaro

C'est d'ailleurs ce que reprochent bon nombre d'internautes sur les réseaux sociaux au président brésilien Jair Bolsonaro, ouvertement climato-sceptique. Il serait grandement responsable de l'inaction face à ces feux de forêts et ne consacrerait pas assez de moyens au contrôle des pratiques de déforestation. Selon l'INPE, la déforestation en juillet a été quasiment quatre fois supérieure au même mois en 2018. Un véritable fléau engendré par la politique de Bolsonaro.

À lire aussi
Les images insoutenables du traditionnel massacre de dauphins aux îles Féroé provoquent l'indignation générale (VIDEO)

Depuis quelques jours, le hashtag #PrayForAmazonia est en top tendance sur Twitter et se propage sur les réseaux sociaux. Les internautes dénoncent entre autres les "grands médias" de ne pas suffisamment traiter l'information. Un hashtag devenu viral, qui s'est également concentré sur la politique dévastatrice de Jair Bolsonaro.

Related:

 
Post a Reply