Elle a arrêté la drogue il y a 4 ans, aujourd'hui elle en est fière

C'est bien connu, la drogue peut créer de graves dommages non seulement sur la santé mais aussi le physique des addicts. Découvrez l'incroyable transformation physique de cette ancienne junkie qui a décroché depuis 4 ans.

Le début de son histoire ressemble à des centaines d'autres. Alors qu'elle n'a que 17 ans, Dejah Hall, originaire d'Arizona aux Etats-Unis accepte l'ecstasy qu'on lui propose en soirée. Un moyen pour elle d'échapper pendant quelques heures aux problèmes qu'elle rencontre à la maison, elle devient alors vite accro.

Une spirale destructrice

Malheureusement, comme bien souvent, ce qui ne devait être qu'une petite expérience se transforme en mode de vie "Je me suis vite retrouvée dans une spirale infernale, à ingérer jusqu'à 6 médicaments par jour".

A 20 ans, elle essaie de se prendre en main en suivant une cure de désintoxication mais ses vieux démons la rattrapent lorsqu'une connaissance lui propose de l’héroïne. Souffrant terriblement "Les effets du manque étaient abominables. Après quelques jours, je n'étais même plus capable de bouger et je vomissais constamment" elle accepte pour arrêter la douleur. La voilà à nouveau prise dans le piège de la drogue et elle se met à consommer également des méthamphétamines, particulièrement addictives.

 

L'élément déclencheur

En plein déni, la jeune femme qui ne pèse plus que 43 kilos se trouve quand même belle et ne voit pas l'état lamentable dans lequel elle se trouve. En décembre 2012, elle rend visite à son grand-père malade qui provoque chez elle un véritable électrochoc "Il était assis dans sa chaise roulante et m'a dit que je lui faisais du mal". Elle décide alors de décrocher réellement mais est arrêtée par la police dans la foulée en possession de drogues, elle voit cela comme un signe et tient bon en prison.

À lire aussi
Voici le classement des 10 pires boulots selon les Français

 

Repartir à zéro

Quatre année plus tard, Dejah est complètement métamorphosée. Clean et mère d'une petite fille de 18 mois, la jeune femme de 26 ans revit. "Mon post sur Facebook était une manière de montrer que j'ai réussi. J'espère aider de la sorte les autres toxicomanes à trouver le courage d'arrêter à leur tour". Espérons que ce témoignage aidera d'autres personnes dans sa situation ! 

 

Related:

 
Post a Reply

Poll of the Week