Elections américaines de mi-mandat : la victoire de David Beckham

En 2020, l’équipe de football de David Beckham, basée à Miami, fera ses premiers pas sur les terrains de la MLS. Les joueurs auront même droit à leur propre stade, puisque ce projet du mari de Victoria Beckham vient d’être approuvé par les électeurs lors d’un référendum local.

Les élections de mi-mandat viennent de se dérouler aux États-Unis et promettent une fin de mandat tendue pour Donald Trump, puisque les Américains ont fait le choix d’un Congrès divisé. Alors que les démocrates sont majoritaires à la Chambre des représentants grâce à l'obtention d'au moins 218 des 435 sièges, les républicains ont de leur côté renforcé leur avance au Sénat.

À lire aussi
David Beckham : le joueur vend près de 350 maillots par jour !

Les midterms sont par ailleurs l’occasion pour les électeurs de voter pour des référendums locaux, dont l’un d’eux vient de faire le bonheur de David Beckham. Plus communément appelés « ballot initiatives », ces référendums permettent aux citoyens de se prononcer sur des sujets de société comme l’assurance-maladie, le droit à l’avortement, la légalisation du cannabis à usage récréatif ou encore les impôts, selon le site Ballotpedia relayé par franceinfo.

À Miami, David Beckham a ainsi obtenu de la part des citoyens l’autorisation de construction du stade de son équipe de football, l’Inter Miami CF, qui devrait faire ses débuts dans la MLS (Championnat nord-américain) en 2020. 60% des électeurs se sont en effet prononcés en faveur du projet du compagnon de Victoria Beckham, d’après CBS. « La location de terrains municipaux doit être validée par les citoyens » a précisé la chaîne américaine à propos du Miami Freedom Park, qui devrait voir le jour sur un complexe de golf. « Je suis fier de participer à ce projet » a déclaré David Beckham, qui s’est donc imposé comme l’un des grands gagnants des élections de mi-mandat.

Related:

 
Post a Reply

Poll of the Week