Elections américaines de mi-mandat : la victoire de David Beckham

En 2020, l’équipe de football de David Beckham, basée à Miami, fera ses premiers pas sur les terrains de la MLS. Les joueurs auront même droit à leur propre stade, puisque ce projet du mari de Victoria Beckham vient d’être approuvé par les électeurs lors d’un référendum local.

Les élections de mi-mandat viennent de se dérouler aux États-Unis et promettent une fin de mandat tendue pour Donald Trump, puisque les Américains ont fait le choix d’un Congrès divisé. Alors que les démocrates sont majoritaires à la Chambre des représentants grâce à l'obtention d'au moins 218 des 435 sièges, les républicains ont de leur côté renforcé leur avance au Sénat.

Les midterms sont par ailleurs l’occasion pour les électeurs de voter pour des référendums locaux, dont l’un d’eux vient de faire le bonheur de David Beckham. Plus communément appelés « ballot initiatives », ces référendums permettent aux citoyens de se prononcer sur des sujets de société comme l’assurance-maladie, le droit à l’avortement, la légalisation du cannabis à usage récréatif ou encore les impôts, selon le site Ballotpedia relayé par franceinfo.

À lire aussi
PSG : David Beckham est parti s'entrainer... à Los Angeles !

À Miami, David Beckham a ainsi obtenu de la part des citoyens l’autorisation de construction du stade de son équipe de football, l’Inter Miami CF, qui devrait faire ses débuts dans la MLS (Championnat nord-américain) en 2020. 60% des électeurs se sont en effet prononcés en faveur du projet du compagnon de Victoria Beckham, d’après CBS. « La location de terrains municipaux doit être validée par les citoyens » a précisé la chaîne américaine à propos du Miami Freedom Park, qui devrait voir le jour sur un complexe de golf. « Je suis fier de participer à ce projet » a déclaré David Beckham, qui s’est donc imposé comme l’un des grands gagnants des élections de mi-mandat.

Related:

 
Post a Reply

Poll of the Week